Création de société en free-zone à Dubaï : une opportunité à saisir pour les entrepreneurs

Les free-zones de Dubaï attirent de plus en plus d’entrepreneurs et d’investisseurs du monde entier, séduits par les avantages fiscaux et la facilité de création d’entreprise dans ces zones spéciales. Dans cet article, nous vous présenterons les particularités des free-zones dubaïotes, leurs atouts pour les entreprises et les étapes à suivre pour créer votre société dans cette ville en plein essor.

Qu’est-ce qu’une free-zone ?

Une free-zone, ou zone franche, est une zone géographique délimitée au sein d’un pays où les entreprises bénéficient d’un régime fiscal et réglementaire particulièrement favorable. À Dubaï, il existe plusieurs free-zones, chacune dédiée à un secteur d’activité spécifique (commerce, logistique, médias, technologies de l’information…). Les entreprises qui s’y installent sont généralement exemptées d’impôts sur les bénéfices, de taxes à l’importation et à l’exportation et peuvent disposer librement de leurs capitaux.

Pourquoi créer sa société en free-zone à Dubaï ?

Le principal attrait des free-zones réside dans leur exonération fiscale. En effet, les sociétés établies dans ces zones ne paient pas d’impôt sur le revenu ni sur les bénéfices pendant une durée pouvant aller jusqu’à 50 ans. De plus, elles sont exemptées de taxes à l’importation et à l’exportation, ce qui facilite le développement des activités commerciales et industrielles.

Outre les avantages fiscaux, les free-zones de Dubaï offrent également un cadre réglementaire simplifié pour la création d’entreprise. Les entrepreneurs n’ont pas besoin de s’associer avec un partenaire local pour créer leur société et peuvent détenir 100 % du capital. Les formalités administratives sont également allégées, avec une procédure d’enregistrement rapide et un minimum de documents requis.

A lire  Les numéros SIRET entreprise : un outil pour la gestion des contrats et des licences

Enfin, les free-zones permettent aux entreprises de bénéficier d’une infrastructure moderne et performante, avec des zones dédiées à la logistique, la recherche et le développement ou encore la production industrielle. Elles profitent également d’un accès facilité aux marchés internationaux grâce à la situation géographique stratégique de Dubaï, située entre l’Europe, l’Afrique et l’Asie.

Quelles sont les étapes pour créer sa société en free-zone à Dubaï ?

La création d’une société en free-zone à Dubaï se déroule en plusieurs étapes :

  1. Choix de la free-zone : Il est important de choisir une free-zone adaptée à votre secteur d’activité. Certaines zones sont spécialisées dans des domaines spécifiques (technologies de l’information, médias, logistique…), tandis que d’autres sont plus généralistes. Prenez également en compte la localisation de la zone par rapport à vos clients et fournisseurs, ainsi que les services et infrastructures proposés.
  2. Choix de la forme juridique : Les entreprises en free-zone peuvent prendre plusieurs formes juridiques, parmi lesquelles la société à responsabilité limitée (LLC), la succursale d’une entreprise étrangère ou encore la société anonyme. Chacune de ces formes a ses propres caractéristiques et obligations légales, il est donc important de se renseigner sur les avantages et inconvénients de chacune avant de faire son choix.
  3. Démarches administratives : Une fois la free-zone et la forme juridique choisies, il vous faudra constituer un dossier comprenant notamment le formulaire de demande d’enregistrement, un business plan, une copie du passeport du ou des actionnaires et une preuve d’adresse. Ce dossier devra être déposé auprès de l’autorité compétente de la free-zone, qui procédera ensuite à l’étude de votre demande et à l’enregistrement de votre entreprise.
  4. Obtention du visa : Enfin, pour pouvoir exercer légalement sur le territoire émirati, vous devrez obtenir un visa d’entrepreneur ou d’investisseur. Celui-ci vous permettra également d’ouvrir un compte bancaire local et de bénéficier des services publics locaux (santé, éducation…).
A lire  Adjonction de l'objet social de l'EURL : Tout ce que vous devez savoir

Notez que cette procédure peut varier légèrement d’une free-zone à l’autre. Il est donc recommandé de se rapprocher des autorités compétentes pour connaître les démarches spécifiques à la zone que vous avez choisie.

Quels sont les coûts liés à la création d’une société en free-zone ?

Les coûts de création d’une société en free-zone à Dubaï varient en fonction de la zone et de la forme juridique choisies. Ils incluent généralement :

  • Les frais d’enregistrement et de licence, qui s’élèvent en moyenne entre 5 000 et 15 000 AED (environ 1 200 à 3 600 euros) ;
  • Les frais de location des bureaux ou des locaux industriels, qui peuvent varier considérablement en fonction de leur taille et de leur emplacement ;
  • Les frais de visa pour le ou les actionnaires, qui coûtent environ 3 000 AED (environ 730 euros) par personne.

Il est également important de prendre en compte les coûts annuels liés à l’exploitation de votre entreprise, tels que les salaires des employés, les charges sociales et les frais d’entretien des locaux.

Dubaï offre donc une opportunité unique pour les entrepreneurs souhaitant créer leur entreprise dans un environnement favorable, avec des avantages fiscaux et réglementaires importants. Néanmoins, il est essentiel de bien se renseigner sur les différentes free-zones et leurs spécificités avant de se lancer dans ce projet ambitieux.